L'irrigation du côlon



L'irrigation du côlon
La préparation et le suivi
Les indications et les contre-indications

Les bienfaits

Vos questions, nos réponses

+
Le Plus Sophrène: nos conseils pour booster votre irrigation colonique


Se former à l'irrigation du côlon






La séance d'irrigation côlonique

Le nettoyage du gros côlon: comment ça se passe?

Le nombre de séances et la fréquence des irrigations sont très variables, et dépendent de l'état de vitalité de chaque individu. Généralement, pour un bien-être personnel et à titre de mesure préventive de l'encrassement de l'organisme, il est recommandé de faire plusieurs séances d'irrigation rapprochées.

L'eau n'est introduite qu'au niveau de l'ampoule rectale, au moyen d'une canule à double fonction, que vous avez vous-même positionnée: un petit tuyau alimente l'arrivée d'un filet d'eau, et un plus gros tuyau transparent permet l'évacuation des matières fécales. En actionnant une vanne qui contrôle l'ouverture ou la fermeture de l'arrivée d'eau pendant 10 secondes, on provoque un mouvement du péristaltisme, qui donne envie naturellement d'évacuer les matières contenues dans le côlon, sans effort et sans douleur. Cette technique dure environ de 40 à 45 minutes.

Lors d'une irrigation, il n'est pas nécessaire de se dévêtir. Une large serviette recouvre entièrement le bas-ventre et les jambes. Par ailleurs, il n'est pas obligatoire d'être à jeun. Cependant, l'irrigation du côlon sera plus complète et efficace si les deux ou trois repas qui la précèdent sont composés de fruits ainsi que d'aliments riches en fibres, puisqu'ils accélèrent le transit intestinal.

La fréquence des séances dépend de l'état de vitalité de la personne et si besoin, doit ou peut être évaluée par le médecin. Il est conseillé de faire plusieurs séances rapprochées, trois jours de suite étant l'idéal, ou de les espacer de plusieurs jours sur la semaine. Un résultat se faisant rarement sentir dès la première séance, mais souvent après trois séances.

L'irrigation du côlon permet une détoxination de la muqueuse intestinale. Des vers intestinaux insoupçonnés peuvent être ainsi mis en évidence. Selon l'aspect, la couleur et l'état des matières, on peut mieux apprécier le fonctionnement intestinal. Le client ayant la possibilité de vérifier l'état de ses selles comprend très vite les raisons de ses troubles. L'irrigation du côlon permet de se sentir "propre" et comme remis "à neuf" et "léger". Les ballonnements, gaz, gênes diverses disparaissent. Non seulement le client se sent en meilleur état sur le plan digestif, mais encore les organes de voisinage (vessie, utérus, ovaires, reins) n'en seront que plus à l'aise. Il s'agit d'une véritable cure de décrassage et de purification.

Cette alimentation trop riche en sucre et en protéines a modifié la flore normale de l'intestin et a favorisé le développement d'une flore de putréfaction pathogène agressive pour l'organisme par les toxines qu'elle contient. Cet état a des répercussions sur l'état général et peut contribuer à aggraver les maladies de système en favorisant l'emballement du système immunitaire. Ainsi, la simple correction de l'alimentation ne suffit plus et les irrigations coloniques peuvent aider et soulager.

En prévention: de 2 à 4 séances par an.
En soins de démarrage :
Un nombre de séances adaptées à chaque cas. Très variables, le nombre et la fréquence des irrigations dépendent de l'état de vitalité de chaque individu. Généralement, pour votre bien-être personnel et à titre de mesure préventive de l'encrassement de l'organisme, un certain nombre de séances quelques fois l'an est suggéré.

Alors comment se prépare-t-on pour une séance d'irrigation du côlon?


Mentions légales