• 0033/(0)682365201
  • centresophrene@gmail.com

Informations pour nos lecteurs

Avertissement : 
Ces informations d’ordre strictement général, ne constituent en aucun cas une consultation individualisée et ne remplacent pas votre suivi médical et/ou diététique.

L’allergie: extension aux phobies

Les phobies:

Dans l’allergie, le signe principal est représenté par l’oedème à l’origine des symptômes.

Dans la phobie, pas d’oedème mais une réaction plus émotionnelle d’évitement, plus comportementale qu’organique. Dans la phobie, il existe un sentiment de peur profonde, d’aversion démesurée pour un élément, un animal, une chose ou tout autre objet de projection. En fait, ce dernier est exactement considéré comme un allergène, dont le rail principal serait plus volontiers la vue et la pensée. Dès que la personne le voit, le sent ou y pense, une réaction d’évitement disproportionnée se produit instinctivement, je dirais pulsionnellement. C’est plus fort qu’elle, elle ne peut se raisonner et cette réaction peut la conduire vers une véritable crise car il faut à tout prix éviter de rencontrer l’objet sur lequel se fixe la phobie.

L’analyse d’un tel cas passe par plusieurs étapes : la mise en évidence de l’objet phobique réel comme le chat ou l’araignée, par exemple. Dans un deuxième temps, étudier cet objet en le mettant dans le contexte historique de la personne. Ensuite, prendre la ou les significations symboliques de l’objet comme les filets dans lesquels nous sommes emprisonnés pour les araignées, la perte de l’indépendance pour le chat.
Bien souvent, il est nécessaire de prévoir une autre technique thérapeutique comme la relaxation ou l’hypnôse afin d’aller chercher la véritable source de la phobie et la traiter.


L’allergie: extension aux TOCs

Ici également, point d’oedème mais plutôt un geste, un rituel. Nous sommes plus dans les troubles du comportement comme se laver les mains 50 fois pas jour, nettoyer sans cesse, essuyer un radiateur ou le rebord des fenêtres, par exemple.

Il s’agit également d’une projection très précise qui relie une source conflictuelle au TOC. Un classique pour les nettoyeurs ou les laveurs : chercher une souillure personnelle ou familiale (inceste, viol, attouchements, adultère, quelque chose de sale, argent, comportement, par exemple), pour la personne elle-même ou une mémoire familiale.

De l’allergie à la maladie